Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dailymotion-Yahoo! : quand l'État fait "une belle connerie !"

4 Mai 2013 - Publié dans tribune

Dailymotion est l'une des plus belles réussites de l'Internet français grâce au talent de Benjamin Bejbaum, d'Olivier Poitrey et de tous ceux qui depuis le début en ont fait le 31e site mondial et le 3e site de partage de vidéos.

Quand j'ai rejoint Benjamin et Olivier, en 2006, Dailymotion était l'ennemi public numéro un, un site de pirates, il fallait l'abattre. Il aura fallu beaucoup d'énergie et de pédagogie pour faire comprendre, notamment à l'État, que Dailymotion était en fait une chance pour l'économie numérique et pour nos industries culturelles. Quelle ironie de voir aujourd'hui l'État monter au front pour protéger un trésor national !

La décision de bloquer le rapprochement de Dailymotion avec Yahoo! est tout simplement aussi incompréhensible qu'absurde, c'est une erreur stratégique énorme, juste une belle connerie !

Un signal désastreux

Dailymotion est un champion français et doit devenir un champion mondial sous peine de rater son développement. La vente d'une start-up qui a du succès, c'est l'ADN même de l'économie numérique, c'est son cycle de vie normal. Le rapprochement avec Yahoo! était une magnifique chance pour Dailymotion d'exploser à l'international. Comment ne pas se réjouir qu'une énorme plateforme mondiale considère nos développeurs comme les meilleurs, nos produits comme les plus performants ? Quelle victoire pour Dailymotion d'être aux yeux de Yahoo! l'arme fatale pour concurrencer Google et YouTube !

Non seulement le rapprochement avec Yahoo! était un tremplin pour partir à la conquête du monde, mais il aurait aussi profité à tout l'écosystème du numérique français. La France, c'est l'endroit où on trouve les meilleurs !

Cette décision est un signal désastreux pour les investisseurs français et étrangers. Pourquoi investir dans une start-up française si on ne peut pas la vendre en cas de succès !? Pourquoi essayer d'acheter ces entreprises en France si le gouvernement intervient et bloque les deals en dépit de toutes les pratiques du secteur !?"

Partager cet article