Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

la France n’est plus « la fille ainée de l’Eglise »

16 Août 2012 - Publié dans Points de vue

André Vingt-Trois a donné le coup d’envoi d’une offensive très politique de l’Eglise catholique en appelant dans la prière universelle, célébration de l’assompation de la “Vierge Marie”, envoyée à toutes les paroisses de France : “celles et ceux qui ont été récemment élus pour légiférer et gouverner” à avoir “la force de suivre les indications de leur conscience ; afin que leur sens du bien commun de la société l'emporte sur les requêtes particulières.”

 

L’ecclésiastique français le plus gradé vient de faire la démonstration d’une parfaite maîtrise du calendrier médiatique en utilisant la prière du 15 août, comme tribune nationale. C’est en effet d’abord certainement un « coup » de communication réussi, qui a vocation à galvaniser les fidèles d’une église sans cesse en perte de vitesse.  Est-ce aussi le prolongement d’une stratégie marketing romaine ? La nécessaire reconquête de parts de marché perdues dans une époque troublée. Une époque où les brebis égarées n’ont plus le réflexe de l’Eglise quand il s’agit de se rassurer à bon compte. Lorsqu’il est plus facile de se replier sur soi, de céder à la tentation de la peur et de l’intolérance plutôt que d’affronter les questions nouvelles qui se posent à toute société qui change.

 

Mais au-delà du rappel à une doctrine du passé, l’Eglise, par la voix du Primat des Gaules dans le Figaro, a commis une faute grave en sortant de son rôle, à la fois en revendiquant un caractère politique à la prière, et en contestant « l'autorité d'un Parlement » à légiférer sur la « vie » ou la famille. L’Eglise a été écartée du gouvernement et séparée de l’Etat en 1905 et c’est très bien comme ça ! Le choix de la date n’est d’ailleurs pas neutre : c’est Louis XIII qui a choisi en 1638 de consacrer la France à la « Vierge Marie » en remerciement de la naissance de Louis Dieudonné, le futur Louis XIV. L’archevêque de Paris ne manque pas de le rappeler en prélude à la prière : quel symbole…

 

Il est donc sans doute nécessaire de rappeler aux princes de l’Eglise que la France n’est plus « la fille ainée de l’Eglise ». La France est encore et toujours une République laïque. « Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation » et la Nation est représentée par le Parlement. Le Parlement est de ce fait le seul à pouvoir décider des changements à faire dans le fonctionnement de notre société. Alors quelques soient nos opinions personnelles sur tel ou tel sujet relatif à la vie, à la famille ou tout autre chose, le gouvernement et le parlement que les français viennent de choisir sont légitimes à débattre et à voter en dépit des injonctions caricaturales de nos curés !

 

Partager cet article